Vieux-Condéens, soyez fiers!

Vieux-Condé et la tour Eiffel

Et quel est donc le lien qui unirait la petite ville de Vieux-Condé et notre symbole national aux plus de 7 millions de visiteurs par an? 

 

C'est que 2 500 000 des rivets du monument ont été fabriqué à Vieux-Condé par l'entreprise Dervaux ( fondé en 1828) et spécialisée dans le forgeage à froid. 

 

Mais ce n'est pas tout: Vieux-Condé fournit aussi les tire-fond des fixations des rails du transsibérien. Quel prestige, tout de même!

 

Certains ont connu cette usine lorsqu'elle devint Simca ( 1954), Chrysler (1970), PSA (1978), Valmex (1990), Textron ( 1996), Acument (2006) et désormais AGRATI depuis 2010. 

 

Bref, plusieurs générations se sont succédées sur ce site et nombre de Vieux-Condéens et voisins y ont travaillé ( moi y compris lorsqu'elle se nommait Valmex).

Un héros à Vieux-Condé: Jules Beaulieu

Jules Beaulieu, héros de Vieux-Condé.

 

Né le 7 Novembre 1913, Jules Beaulieu est originaire d'Anzin, mais c'est en défendant l'accès à la ville de Vieux-Condé qu'il est mort en héros, seul contre les blindés allemands. 

 

Le 19 mai 1940, le jeune homme a pour mission de tenir le pont dans sa tourelle, n 504. Il fait partie du 54 e RIF. 

la tourelle est équipée d'une mitrailleuse Hotchkiss de 8 mm de 1914.

 

Le 20 mai, les hostilités s'ouvrent, les allemands sont là, prêts à franchir le pont ( qui a sauté mais est praticable par des troupes à pieds). Jules rédige une lettre à ses parents. 

 La tourelle est cachée, difficilement décelable pour les troupes ennemies, mais après quelques heures, elle est repérée. 

 Un char s'approche et ouvre le feu: 4 obus frappent la tourelle de plein fouet, mettant fin à l'héroïque résistance du jeune homme. Il entre dès lors au panthéon des héros morts au combat. 

 

Bilan des pertes allemandes : une centaine d'hommes, trois chars, des embarcations légères...Voici ce qu' a fait un seul homme.

 

Fascinés par le courage du soldat Jules Beaulieu, les allemands lui rendirent les hommages et ramenèrent la dépouille à sa mère. 

 

Beaucoup de sites internet lui rendent militaires hommage , il vous suffira de taper son nom dans google pour avoir le récit détaillé. 

 

 

Mon hommage au héros Beaulieu

Ce héros, mon père m'en parlais lorsque j'étais jeune et que nos pas nous portaient vers la tourelle. 

Ce récit m'a marqué, depuis toujours. 

Père à mon tour, soucieux de transmettre des valeurs et le patrimoine local à mon enfant, c'est naturellement que j'ai "exhumé" le souvenir de ce courageux soldat. 

 

C'est à travers la nouvelle "le soldat", dans le second volume,  que j'ai voulu commémorer son souvenir, humblement, à ma façon. 

  Un jeune homme travaillant à Valmex se fait persécuter par des collègues. Humilié, ne sachant comment faire face, il décide d'en finir en se jetant du pont du Sarteau. Dans la brume, une silhouette l'invite à n'en rien faire. C'est un jeune homme drapé d'un uniforme kaki...

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0